Geste de miséricorde juin 2018

Prière

En juin, partout dans le monde, beaucoup de jeunes hommes sont ordonnées prêtres ou diacres. Comme geste de Miséricorde, nous te proposons d’aller dans une église et, dans le silence, de prier avec tes mots, pour les prêtres. Tu peux remercier Jésus pour le prêtre de ta paroisse et pour tous les prêtres du monde.

Geste de miséricorde mars 2018

SILENCE

En ce mois de mars, c’est le Carême. Comme geste de Miséricorde, nous t’invitons à vivre un moment en silence. Tu peux penser à Jésus qui est allé dans le désert pendant 40 jours.

Jésus,  Tu me vois maintenant,
Je suis là, seul dans ma chambre, sans bruit. Je fais le désert dans mon cœur.

(Reste un moment en silence)

Jésus, je te donne ce moment de silence. Je te fais une place dans ma vie. Merci Jésus pour ton Amour, pour ta Miséricorde pour tous.

 

Geste de miséricorde février 2018

Photophore

Ce mois-ci, comme geste de miséricorde, nous te proposons d’allumer une bougie, puis de la déposer dans le photophore Changez vos cœurs (cf. jeu de février à réaliser).

Devant ce photophore, tu peux dire merci à Jésus pour les personnes qui te font connaître Jésus (un prêtre, tes parents et/ou grands-parents, des catéchistes, des copains/copines).

Janvier 2018 : geste de miséricorde

AGNEAU DE DIEU

Lundi 8 janvier, nous fêtons le Baptême de Jésus par Jean Baptiste. Jean Baptiste baptisait toutes les personnes qui voulaient être purifiées des péchés, et, avec l’aide de Dieu, commencer une nouvelle vie.

Jésus miséricordieux qui n’a pas de péché, a demandé à Jean Baptiste de le baptiser. Par ce baptême, Jésus nous montre qu’il prend toutes nos faiblesses, nos péchés et qu’il partage notre désir d’être libérés de tout ce qui éloigne de Dieu et des autres.

Nous te proposons comme geste de Miséricorde de penser à ton baptême. C’est un grand cadeau que tu as reçu. Tu peux chercher : quel jour as-tu été baptisé ? Dans quelle église, quelle ville ?  Si tu ne le sais pas, tu peux demander à ta maman ou ton papa, à ta grand-mère, ton grand-père ou à ton parrain, ta marraine.

Et si tu n’as pas encore été baptisé, tu peux parler avec tes parents et leur dire ton souhait de recevoir ce beau cadeau.

Décembre : geste de miséricorde

MAIN QUI DONNE

Bientôt nous fêterons Noël, la naissance de l’Enfant-Jésus. Nous te proposons comme geste de Miséricorde de mettre de côté une pièce d’un euro.  Lorsque tu verras une personne pauvre, assise dans la rue ou devant une église, tu lui donneras cette pièce, en disant par exemple « Je m’appelle – tu dis ton prénom – et  je vous souhaite bon courage ». Et tu peux lui sourire, car un sourire fait chaud au cœur à une personne qui souffre.

Novembre : geste de miséricorde

250px-Bougies_-_basilique_de_Fourviere

Le 2 novembre, lendemain de la fête de la Toussaint, nous prions pour les morts c’est-à-dire les personnes qui ne vivent plus sur la terre.

Le 2 novembre ou un autre jour du mois de novembre, nous te proposons d’entrer dans une église et d’allumer une bougie ou un cierge. Devant cette bougie ou ce cierge allumé, signe de ta prière, tu peux prier un Je vous salue Marie, pour une personne que tu connais, qui ne vit plus sur la terre. Tu peux demander à Dieu miséricordieux de l’accueillir, au Ciel, avec tous les saints.

Octobre geste de miséricorde

GESTE OFFRIR

Geste de Miséricorde : offrir

Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus a confiance en Dieu. Elle pense qu’elle peut L’aider à sauver des pécheurs, des personnes éloignées de Dieu, en priant et en faisant des petits sacrifices c’est-à-dire en se privant d’une petite chose qu’elle aime bien. Dans toute la France, on ne parle que d’Henri Pranzini, un criminel qui ne croit pas en Dieu. Thérèse prie pour qu’il se convertisse et elle demande un signe au Seigneur. Juste avant sa mort, Henri Pranzini embrasse le crucifix.

En ce mois d’octobre, nous te proposons, toi aussi, d’offrir à Dieu une petite chose qui te ferait plaisir, par exemple, un bonbon ou un biscuit, etc. que tu ne prendras pas, en demandant à Jésus de toucher le cœur d’une personne qui est loin de Dieu, qui ne pense pas à Lui.