Saint Vincent de Paul

La fête de saint Vincent de Paul est le 27 septembre.

Vincent est né en 1581, à Pouy, dans les Landes (sud-ouest de la France). Enfant, il aide ses parents en gardant les moutons. Il est ordonné prêtre en 1600. En 1610, on lui demande d’être aumônier de la reine Marguerite de Valois, puis curé de Clichy, en 1612.

En 1617, Vincent de Paul comprend que Dieu l’appelle à être très proche des pauvres et des malades. Il vit pauvrement et les aide autant qu’il le peut. En 1618, il prend soin des prisonniers condamnés aux galères et en 1619, le roi Louis XIII le nomme aumônier royal des galères.

Ami de Miséricorde, Vincent de Paul  aime prier le Seigneur, lui parler, l’écouter en lisant l’évangile.  Il désire faire connaître l’Évangile à beaucoup de personnes et dans ce but, « Monsieur Vincent » comme l’appellent les paysans, fonde, en 1625, la Société des prêtres de la mission.

En 1634, il crée, avec saint Louise de Marillac, la congrégation des sœurs de la Charité, pour s’occuper des  pauvres et des enfants trouvés dans la rue, car leurs parents sont trop pauvres pour leur donner à manger. Vincent de Paul avec les Soeurs de la Charité aide les enfants à grandir en bonne santé et à découvrir Jésus.

Saint Vincent de Paul crée des orphelinats et des hôpitaux, secourt les victimes des guerres et rachète les esclaves chrétiens détenus en Afrique du Nord. Il fonde des séminaires et envoie des prêtres missionnaires en Afrique, Irlande, Pologne, Madagascar, etc.

Vincent de Paul meurt le 27 septembre 1660. Il est canonisé en 1737 par le Pape Clément XII.

Saint Vincent de Paul est très aimé partout dans le monde.

 

Un geste pour protéger la planète

Du 1er septembre au 4 octobre 2020, fête de saint François d’Assise, le Pape François nous invite à prier et à agir pour prendre soin de la création. Nous te proposons comme geste de miséricorde d’imprimer et d’afficher « Un geste pour protéger la planète » pour visualiser les fruits et légumes de saison pour le mois de septembre. Quand nous mangeons les fruits et légumes de saison, nous protégeons la planète.

« Un geste pour protéger la planète »

Évangile du dimanche 6 septembre 2020

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 18, 15-20

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Si ton frère a commis un péché contre toi, va lui faire des reproches seul à seul. S’il t’écoute, tu as gagné ton frère. S’il ne t’écoute pas, prends en plus avec toi une ou deux personnes afin que toute l’affaire soit réglée sur la parole de deux ou trois témoins. S’il refuse de les écouter, dis-le à l’assemblée de l’Église ; s’il refuse encore d’écouter l’Église, considère-le comme un païen et un publicain. Amen, je vous le dis : tout ce que vous aurez lié sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous aurez délié sur la terre sera délié dans le ciel. Et pareillement, amen, je vous le dis, si deux d’entre vous sur la terre se mettent d’accord pour demander quoi que ce soit, ils l’obtiendront de mon Père qui est aux cieux. En effet, quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là, au milieu d’eux. »

Évangile du dimanche 30 août 2020

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 16, 21-27

En ce temps-là, Jésus commença à montrer à ses disciples qu’il lui fallait partir pour Jérusalem, souffrir beaucoup de la part des anciens, des grands prêtres et des scribes, être tué, et le troisième jour ressusciter. Pierre, le prenant à part, se mit à lui faire de vifs reproches : « Dieu t’en garde, Seigneur ! cela ne t’arrivera pas. »
Mais lui, se retournant, dit à Pierre : « Passe derrière moi, Satan ! Tu es pour moi une occasion de chute : tes pensées ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes. » Alors Jésus dit à ses disciples : « Si quelqu’un veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive. Car celui qui veut sauver sa vie la perdra, mais qui perd sa vie à cause de moi la trouvera. Quel avantage, en effet, un homme aura-t-il à gagner le monde entier, si c’est au prix de sa vie ? Et que pourra-t-il donner en échange de sa vie ? Car le Fils de l’homme va venir avec ses anges dans la gloire de son Père ; alors il rendra à chacun selon sa conduite. »

Évangile du dimanche 23 août 2020

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 16,18

En ce temps-là, Jésus, arrivé dans la région de Césarée-de-Philippe, demandait à ses disciples : « Au dire des gens, qui est le Fils de l’homme ? » Ils répondirent : « Pour les uns, Jean le Baptiste ; pour d’autres, Élie ; pour d’autres encore, Jérémie ou l’un des prophètes. »
Jésus leur demanda : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » Alors Simon-Pierre prit la parole et dit : « Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant ! » Prenant la parole à son tour, Jésus lui dit : « Heureux es-tu, Simon fils de Yonas : ce n’est pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais mon Père qui est aux cieux. Et moi, je te le déclare : Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église ; et la puissance de la Mort ne l’emportera pas sur elle. Je te donnerai les clés du royaume des Cieux : tout ce que tu auras lié sur la terre sera lié dans les cieux, et tout ce que tu auras délié sur la terre sera délié dans les cieux. » Alors, il ordonna aux disciples de ne dire à personne que c’était lui le Christ.

Évangile du dimanche 16 août 2020

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 15, 21-28

En ce temps-là, partant de Génésareth, Jésus se retira dans la région de Tyr et de Sidon. Voici qu’une Cananéenne, venue de ces territoires, disait en criant : « Prends pitié de moi, Seigneur, fils de David ! Ma fille est tourmentée par un démon. » Mais il ne lui répondit pas un mot.

Les disciples s’approchèrent pour lui demander : « Renvoie-la, car elle nous poursuit de ses cris ! » Jésus répondit : « Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues de la maison d’Israël. » Mais elle vint se prosterner devant lui en disant : « Seigneur, viens à mon secours ! » Il répondit : « Il n’est pas bien de prendre le pain des enfants et de le jeter aux petits chiens. » Elle reprit : « Oui, Seigneur ; mais justement, les petits chiens mangent les miettes qui tombent de la table de leurs maîtres. » Jésus répondit : « Femme, grande est ta foi, que tout se passe pour toi comme tu le veux ! » Et, à l’heure même, sa fille fut guérie.

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail