Évangile du dimanche 1er juillet 2018

fille Jaire

Extrait de l’Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 5, 21-43

En ce temps-là, Jésus regagna en barque l’autre rive, et une grande foule s’assembla autour de lui. Il était au bord de la mer. Arrive un des chefs de synagogue, nommé Jaïre. Voyant Jésus, il tombe à ses pieds et le supplie instamment :

« Ma fille, encore si jeune, est à la dernière extrémité. Viens lui imposer les mains pour qu’elle soit sauvée et qu’elle vive. »

Jésus partit avec lui, et la foule qui le suivait était si nombreuse qu’elle l’écrasait.

Comme il parlait encore, des gens arrivent de la maison de Jaïre, le chef de synagogue, pour dire à celui-ci :

« Ta fille vient de mourir. À quoi bon déranger encore le Maître ? »

Jésus, surprenant ces mots, dit au chef de synagogue :

« Ne crains pas, crois seulement. »

Il ne laissa personne l’accompagner, sauf Pierre, Jacques, et Jean, le frère de Jacques. Ils arrivent à la maison du chef de synagogue.
Jésus voit l’agitation,et des gens qui pleurent et poussent de grands cris. Il entre et leur dit :

« Pourquoi cette agitation et ces pleurs ? L’enfant n’est pas morte : elle dort. »

Mais on se moquait de lui.
Alors Jésus met tout le monde dehors, prend avec lui le père et la mère de l’enfant, et ceux qui étaient avec lui ; puis il pénètre là où reposait l’enfant. Il saisit la main de l’enfant, et lui dit : « Talitha koum », ce qui signifie :

« Jeune fille, je te le dis, lève-toi! »

Aussitôt la jeune fille se leva et se mit à marcher – elle avait en effet douze ans. Ils furent frappés d’une grande stupeur.
Et Jésus leur ordonna fermement de ne le faire savoir à personne ; puis il leur dit de la faire manger.

 

Évangile du dimanche 17 juin 2018

Royaume

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 4, 26-34

En ce temps-là, parlant à la foule, Jésus disait : « Il en est du royaume de Dieu comme d’un homme qui jette en terre la semence : nuit et jour, qu’il dorme ou qu’il se lève, la semence germe et grandit, il ne sait comment.
D’elle-même, la terre produit d’abord l’herbe, puis l’épi, enfin du blé plein l’épi. Et dès que le blé est mûr, il y met la faucille, puisque le temps de la moisson est arrivé. »

Il disait encore : « À quoi allons-nous comparer le règne de Dieu ? Par quelle parabole pouvons-nous le représenter ? Il est comme une graine de moutarde : quand on la sème en terre, elle est la plus petite de toutes les semences. Mais quand on l’a semée, elle grandit et dépasse toutes les plantes potagères ; et elle étend de longues branches, si bien que les oiseaux du ciel peuvent faire leur nid à son ombre. »

Par de nombreuses paraboles semblables, Jésus leur annonçait la Parole, dans la mesure où ils étaient capables de l’entendre. Il ne leur disait rien sans parabole, mais il expliquait tout à ses disciples en particulier.

Jean le Baptiste

St Jean Baptiste AMI

Le 24 juin, c’est la fête de Saint Jean le Baptiste. Saint Jean le Baptiste est le cousin de Jésus. Ses parents se nomment Elisabeth et Zacharie. Le prénom « Jean » signifie « Dieu fait grâce ».

Lorsque la Vierge Marie, la maman de Jésus, est venue visiter Elisabeth, Marie a exulté de Joie. La Vierge Marie a remercié le Seigneur pour « Sa Miséricorde qui s’étend d’âge en âge » et  Jean le Baptiste, dans le ventre de sa maman, a tressailli de Joie.

Jean le Baptiste est très humble, il sait qu’il est un pauvre pécheur,  et quand il voit Jésus il dit : « Je ne suis pas digne de défaire la courroie de ses sandales« . Il reconnaît que Jésus est Dieu. Il a baptisé Jésus, dans le Jourdain, et a désigné Jésus en affirmant « Voici l’Agneau de Dieu ». Jean le Baptiste est un grand Ami de Miséricorde.

Geste de miséricorde juin 2018

Prière à l'eglise

En juin, partout dans le monde, beaucoup de jeunes hommes sont ordonnées prêtres ou diacres. Comme geste de Miséricorde, nous te proposons d’aller dans une église et, dans le silence, de prier avec tes mots, pour les prêtres. Tu peux remercier Jésus pour le prêtre de ta paroisse et pour tous les prêtres du monde.

Pause prière juin 2018

Congrès Rome 2016

Merci beaucoup pour le prêtre de ma paroisse,

merci pour tous les prêtres dans le monde.

Merci Jésus d’appeler les prêtres à Te suivre et merci pour leur « oui ».

Merci pour toute leur vie donnée, chaque jour, à Dieu et aux personnes de tous âges.

Jésus, donne aux prêtres force, confiance et joie pour accomplir leur mission.

Évangile du dimanche 3 juin 2018

eucharistie

Extrait de l’Évangile de Jésus Christ selon saint  Marc 14,12-16.22.26

Pendant le repas, Jésus, ayant pris du pain et prononcé la bénédiction, le rompit, le leur donna, et dit : « Prenez, ceci est mon corps. » Puis, ayant pris une coupe et ayant rendu grâce, il la leur donna, et ils en burent tous.
Et il leur dit : « Ceci est mon sang, le sang de l’Alliance, versé pour la multitude. Amen, je vous le dis : je ne boirai plus du fruit de la vigne, jusqu’au jour où je le boirai, nouveau, dans le royaume de Dieu. »

Après avoir chanté les psaumes, Jésus est les Apôtres  partirent pour le mont des Oliviers.